Neuroscience : savoir penser

Besoin d'apprendre à mieux gérer les pensées afin de traverser les situations difficiles ?

Que ce soit pour un coaching professionnel ou un coaching de vie, pour la quête du bien-être ou de l'efficacité, distinguons les pensées qui stressent de celles qui apaisent. Ce ne sont pas les mêmes, même si parfois elles se ressemblent beaucoup.

Les 6 caractéristiques de la façon de penser stressante (limbique) sont :

1 Dans l'habitude

2 Contrariable

3 Moralise

4 Se prend au Sérieux (au premier degré)

5 Impatient du Résultat

6 Préoccupé de son Apparence.

Pour diminuer le stress de manière sensible dans les situations difficiles, sachons-penser avec notre cerveau adaptatif. Un exercice d’hygiène mentale, conseillé en approche neurocognitive et comportementale, consiste à apprendre les 6 caractéristiques de cette façon de penser ressourçante (humaine), puis de s'entrainer à les utiliser :

1 Attentif

2 Accueillant

3 Nuancé

4 Recul (au second degré)

5 Conscientise

6 Responsable et apprenant

 

Aller voir la page O pour Ouverture

Témoignage humoristique conté par L.

Mais qu’est-ce qu’il raconte, ce Didier ?

Il ne cherche pas à vous convaincre que votre souffrance, quelque part, vous donne du plaisir. Alors, qu’est-ce qu’il fait ?

Il observe, écoute et explique… Votre mental travaille trop, il ressasse les mêmes choses ? Qu’à cela ne tienne, il lui donne du « grain à moudre ».

Il prend son paperboard et démarre :

On a trois cerveaux.

  • Le premier, dit reptilien, n’a ni mémoire ni apprentissage, mais il a un sens aigu du danger dès le début de la vie.
  • Le second, dit limbique, nous l’avons en commun avec les autres mammifères ; il fonctionne dès la naissance et cherche à garder un rôle prépondérant.
  • Le troisième cerveau est essentiellement humain. C’est le cerveau néocortex. Il prend ses fonctions vers l’âge de 7 ans (âge dit de raison) et se développe progressivement. Il est performant vers 25 ans environ. Sa lutte incessante avec le cerveau 2 (animal) peut expliquer les difficultés de l’adolescence. La partie préfrontale de ce troisième cerveau est typiquement humaine. Elle est appelée à se développer au fur et à mesure de l’évolution de l’Homme et de l’utilisation qu’il en fait. L’Homme n’en est qu’à ses débuts à en juger par les difficultés que nous avons pour faire appel à ce préfrontal.

Vous êtes stressé/e ? Vous êtes une personne intelligente qui avez pris une décision idiote. (Ellis). Vous avez suivi votre cerveau ‘limbique’ par habitude. Vous êtes en mauvaise posture, vous luttez ou vous fuyez ou vous vous ‘écrasez’ (inhibition).

Le reptilien alerté par le danger se met à sonner comme un réveil-matin, de plus en plus fort.

Vous pouvez prendre un antidépresseur, mais le réveil continuera à sonner, moins d’abord, puis de nouveau plus fort. Si vous consultez votre préfrontal, vous trouverez certainement une autre solution.

A partir de là, vous pouvez analyser, décortiquer tous vos comportements/problèmes, les justifier, les modifier… non sans difficultés !!!

Pour recevoir un jeu de cartes du jeu de l'O          à 39€50                           (+ 9€ de frais postaux)       merci d'envoyer un mail à didiermagnin@free.fr

Contact

Didier MAGNIN

Coach, Consultant, Formateur, Conférencier, Consultant (voir Pour les professionnels)

 

Coach de Vie et Psychopraticien (voir Pour les particuliers)

 

06 87 51 36 37

didiermagnin@free.fr

3 rue Guillaume Tell - 75017 Paris

Sur France 2 : Coaching de Dirigeant

Reportage : Etre patron, ça s'apprend - mai 2013
L'accompagnement de dirigeant, pas à pas
VIDEO. Etre patron, ça s'apprend - franc[...]
Vidéo Flash [35.0 MB]

Parution d'articles sur le net avec Monkey tie

Sur le net

Sur les réseaux sociaux Viadeo et Linked’In

Sur le site de Psy en mouvement